Chapes Fluides Rose

La solution qu'il vous faut !

Qu'est-ce qu'une chape fluide ?

La chape fluide est une couche de mortier à base de ciment ou d’anhydrite, mise en œuvre sur la structure portante du sol, à l’intérieur d’un bâtiment neuf ou en cours de rénovation. La chape est l’un des éléments composant le sol. Elle est spécialement conçue pour la mise à niveau et aplanir la surface des sols des bâtiments (maisons individuelles, logements collectifs, bâtiments non résidentiels), afin d’obtenir une planéité et une horizontalité parfaite, avant la pose du revêtement.

Lorsque la couche de mortier est destinée à enrober les gaines, les conduits de plomberie et d’électricité, on parle alors de ravoirage. L’épaisseur d’une chape fluide varie entre 3 et 8 cm, selon les applications.

La qualité de réalisation de la chape conditionne grandement la qualité perçue du sol.

La chape fluide ne peut en aucun cas rester apparente, elle doit toujours être recouverte d’un revêtement : carrelage, jonc de mer, moquette, parquet, résine ou peinture spécifique sol, linoleum, PVC…

 

 

Les différents éléments d’un sol :

  • la structure portante (dalle en béton, chape asphalte, supports en bois, etc.),
  • les gaines de chauffage, d’électricité, les canalisations de plomberie, etc.,
  • le ravoirage,
  • les isolants acoustiques et/ou thermiques,
  • le réseau de tubes, en cas de pose d’un plancher chauffant,
  • la chape fluide
  • la colle, en cas de pose d’un revêtement collé,
  • le revêtement de sol (carrelage petit ou grand format, parquet, linoléum, moquette, jonc de mer, peinture, résine, etc.).
Nos sites 100% dédiés à la chape
  • Gennevilliers UP3 – malaxeur 2.5 m3
  • St-Germain-lès-Arpajon – malaxeur 3 m3
  • Lognes UP3 – malaxeur 1 m3
Une société de transport

20 camions 8×4 pour réaliser les livraisons de la chape

Notre personnel d'exploitation

Est formé à la fabrication et au contrôle qualité de la chape

Quelle chape pour mon projet ?

Avant la réalisation de vos travaux, il faut choisir le type de chape la plus adaptée à votre projet.

Pour quel type de projet ? Enrober votre plancher chauffant ou remettre à niveau les sols de votre maison ?

La chape fluide est le meilleur des supports grâce à sa planéité optimale et à sa compatibilité avec tous les revêtements de sol (carrelage, PVC, moquette, parquet flottant ou non, etc.).

Deux technologies existent avec leurs propres caractéristiques techniques.

La chape fluide ciment

C’est la version autonivelante des chapes traditionnelles.

Contrairement aux chapes traditionnelles, elle est formulée différemment, enrichie en adjuvants et elle bénéficie d’un suivi qualité renforcé. Ses meilleurs atouts sont une robustesse accrue et une grande facilité de mise en œuvre.

Elle est aujourd’hui la plus demandée, son succès croissant n’est plus à démontrer.

Son avantage, un séchage rapide : un délai de 14 jours suffisent pour la pose de votre carrelage. Pas de test d’humidité à réaliser. Vous pourrez marcher sur la chape 48h après le coulage.

L’aspect économique n’est pas à négliger : elle possède le meilleur rapport qualité/prix notamment hors plancher chauffant. Compatible avec toutes les colles ou les enduits de lissage. Performante à la résistance au poinçonnement.

Surface de fractionnement : le retrait de la chape fluide implique une surface de fractionnement maximale 100m2  hors plancher chauffant, 80m2 sur plancher chauffant. Un joint est nécessaire pour toute surface supérieure à 80 m²

Ma plus grande longueur étant toutefois inférieure à 12 ml, il est obligatoire dans les zones ≤ 3 m de large de fractionner tous les 5 ml.

La chape fluide anhydrite

Le liant utilisé est l’anhydrite, un matériaux issu de l’industrie du plâtre ou du fluor. Ce procédé utilisé depuis une trentaine d’année voit sa part de marché s’effriter au fil du temps, au profit des chapes fluides ciment.

Un retrait qui permet la réalisation de grandes surfaces sans fractionnement (1000m2 hors plancher chauffant, 300m2 sur plancher chauffant). Une conductivité thermique grâce aux qualités intrinsèques du matériau, le rendement thermique de votre plancher chauffant est amélioré par une meilleure diffusivité de la chaleur.

Néanmoins, le temps de séchage est plus long, le test de la bombe à carbure est obligatoire avant la pose du revêtement de sol. En fonction du climat et des caractéristiques de votre local, il peut varier de 1 à 2 mois après coulage de la chape.

Du fait de la sensibilité à l’eau du sulfate de calcium, la chape anhydrite ne peut être utilisée qu’à l’intérieur des locaux. De plus, il ne doit pas y avoir de risques de remontées d’humidité en sous-face, ni d’infiltration d’eau par la surface, un kit spécifique est donc obligatoire avant la pose du revêtement de sol.

 

 

3 types de chapes ciments sous DTA (Document Technique d’Application)

  • CEMEXA : Cemfloor HPC & Cemfloor C20
  • SIKA : Levelchape HCS, Viscochape C20 & Viscochape P4S C25
  • BOSTIK : Technis-R C20

Pourquoi choisir une chape fluide ciment ?

Les systèmes de plancher chauffant à eau sont de plus en plus fréquents dans les logements neufs ou en rénovation. La chape fluide ciment est compatible avec tous les revêtements de sols (carrelage, PVC, moquette, parquet flottant ou non, etc.).

Mise en œuvre d’un plancher chauffant, le système de chauffage est enrobé dans la chape fluide de la construction sur un isolant thermique et/ou acoustique. Le revêtement de sol sera ensuite posé sur la chape fluide. Principal atout de ce process est l’absence de radiateurs et de canalisations visibles dans la pièce (esthétique et gain de place).

Une chaleur douce est diffusée d’une façon homogène grâce au rayonnement du sol, le plancher chauffant offre une sensation de confort même avec une température d’utilisation plus faible qu’un système classique.

Toutefois, une attention toute particulière doit être portée à l’enrobage des tubes du plancher chauffant. Il ne faut pas négligez cette étape essentielle pour assurer la réactivité et la conductivité de votre système de chauffage au sol.

Quelles sont les chapes fluides autorisées par la norme ?

Le DTU 65.14 “Plancher chauffant à eau chaude” réglemente la mise en œuvre de ces systèmes de chauffage. Il existe 2 types de matériaux d’enrobage autorisés pour votre plancher chauffant :

  • Chape fluide à base de ciment ou d’anhydrite sous document technique d’application (DTA).
  • Dalle de béton fluidifiée formulée avec des petits cailloux (D16 maximum)

Les chapes traditionnelles faites sur chantier ou livrées par camion toupie sont donc interdites. Elles n’offrent pas de garantie satisfaisante au regard de leur piètre conductivité thermique et de leur faible qualité d’enrobage.

Préférer une chape fluide plutôt qu’une solution traditionnelle :

Parmi les matériaux autorisés pour la réalisation de l’enrobage du plancher chauffant, les chapes fluides doivent être privilégiées pour les raisons suivantes :

Réactivité optimale de votre plancher chauffant (épaisseur minimale)

Surface de fractionnement élargie

Planéité maximale permettant l’application de tout revêtement de sol (carrelage grand format, résine, parquet, …)

Mise en œuvre par un professionnel agréé

Pourquoi passer par un applicateur agréé ?

La mise en œuvre du mortier fluide est l’affaire d’un professionnel. En effet, elle constitue l’un des impératifs du document technique d’application (DTA) qui impose une société agréée et formée pour couler une chape fluide. Cet agrément représente un gage de qualité et l’assurance que la chape fluide sera mise en place dans les règles de l’art. Il faut également garder en tête que seul cet agrément permet une reconnaissance par les assureurs et donc une couverture du chantier.